Et toi, tu veux faire quoi plus tard?

Jeudi, j’ai été appelée par une maison d’édition pour passer un entretien pour un poste de maquettiste. Un CDI dans la région parisienne. Youhouuuuu me direz-vous. Et bien non.

J’en vois déjà s’offusquer : mais que demande le peuple?!
 .
610mpC7
.
Je ne sais pas vous, mais moi, je n’ai jamais eu de vocation.
Quand j’étais petite, je voulais être dessinatrice. Je gribouillais des feuilles à tout va jusqu’au moment où ma mère a décidé de m’inscrire à des cours de dessin pour que ça prenne enfin forme.
À l’adolescence, j’étais bien plus préoccupée par mon apparence et mes amies pour songer à ce que je voudrais être plus tard. Quand il a fallu faire des choix post-bac, je me suis trouvée bien dépourvue. Pour moi, il était bien trop tôt pour décider qui je voudrais être plus tard. Alors, j’ai choisi de continuer en fac pour voir ce qui se passerait.
Ma période étudiante, c’est certainement celle qui m’a le plus appris. J’ai pris le temps de penser à moi, à ce que je voulais faire, à ce qui me plaisait réellement. C’est là que j’ai pris conscience que la solution était sous mon nez tout ce temps : mon amour pour les livres. À partir de là, la route s’est tracé d’elle-même. L’édition, le monde du livre, c’était fait pour moi.
1379845_603414536367974_1896045707_n
Et me voilà maintenant diplômée d’un master d’édition. Pas de problèmes à priori. Sauf que c’était sans compter sur mon éternelle indécision. L’édition, c’est un secteur qui regroupe différents corps de métier.  Et le soucis, c’est que, curieuse comme je suis, je me suis frottée à plusieurs d’entre eux : communication, community management, suivi éditorial ou bien encore maquettiste. Résultat : lequel choisir? Quel est celui qui me correspond le plus? Dans quelle direction dois-je aller?
Autre problème de taille et qu’on ne cesse de rabâcher aux jeunes d’aujourd’hui : ne soyez pas difficiles, un CDI ça ne tombe pas du ciel. Certes. C’est pas faute de nous en avoir rabattu les oreilles pendant tout notre cursus. Autrement dit,si on te propose un CDI mais que le boulot ne te plait pas des masses, il faut savoir garder la fine bouche pour plus tard et assurer ses impôts!
 .
Ce qui nous mène à aujourd’hui. Je dois passer un entretien pour un CDI de maquettiste. Je ne pensais pas que ça me ferait revenir si loin en arrière, au questionnement de base.  Comment veux-tu mener ta vie? Où veux-tu vivre? Avec qui veux-tu vivre? Est-ce le genre de vie que tu veux?
Je connais des gens qui ont toujours suivi la même ligne. Du “Maman, ba moi je veux être docteuuur” jusqu’à la signature du contrat et l’achat du cabinet. Moi, je me suis toujours dit que le chemin se tracerait de lui-même selon les opportunités qui apparaitraient. Et je me rend compte, avec l’âge et l’expérience, que ces opportunités c’est aussi nous qui les faisons. Et qu’il serait peut-être temps de se mettre un coup de pied au cul.
Alors je ne sais pas ce que donnera cet entretien, si je serais prise ou non. Je sais juste qu’il va falloir que je commence à prendre des décisions. Et qu’elles mènent à un échec ou à un job rêvé, je n’aurais aucun regret, parce que j’aurais enfin pris ma vie en main.
.
Series-4-Gifs-doctor-who-for-whovians-32576110-500-252
Advertisements

3 thoughts on “Et toi, tu veux faire quoi plus tard?

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s